L'actuTHD

Tunisie – Webmarketing : Pour 2016, les marques doivent se focaliser sur les «micro-vidéos»

Tunisie - Webmarketing : Pour 2016, les marques doivent se focaliser sur les «micro-vidéos»

L’année dernière, il y a eu beaucoup de nouveautés dans le domaine du marketing digital et de nouvelles tendances ont émergé. Les marques et marketeurs ont essayé de présenter de nouveaux contenus créatifs et parfois exclusifs en exploitant de nouveaux formats tels que les GIF (images animées). Il y a eu aussi la tendance du newsjacking (proposer du contenu en s’inspirant de l’actualité). En Tunisie, l’importance d’Instagram ne cesse de s’accroitre. En 2015, on a remarqué un intérêt croissant des marques pour ce réseau social dédié à l’image. Un point que nous avons déjà prédit en avance dans un précédent article en janvier 2015.

Tunisie - Webmarketing : Pour 2016, les marques doivent se focaliser sur les «micro-vidéos»L’année dernière, il y a eu beaucoup de nouveautés dans le domaine du marketing digital et de nouvelles tendances ont émergé. Les marques et marketeurs ont essayé de présenter de nouveaux contenus créatifs et parfois exclusifs en exploitant de nouveaux formats tels que les GIF (images animées). Il y a eu aussi la tendance du newsjacking (proposer du contenu en s’inspirant de l’actualité). En Tunisie, l’importance d’Instagram ne cesse de s’accroitre. En 2015, on a remarqué un intérêt croissant des marques pour ce réseau social dédié à l’image. Un point que nous avons déjà prédit en avance dans un précédent article en janvier 2015

Côté «advertising online», on peut dire que les publicités sur Facebook (Facebook Ads), YouTube, Twitter ou Instagram sont devenues les moyens de communication commerciales privilégiés des annonceurs tunisiens. Ils ont, enfin, commencé à s’y intéresser et à chercher des canaux alternatifs à ceux classiques. Mais quelles sont les tendances de 2016 que les marques tunisiennes doivent suivre pour attirer l’attention des consommateurs ? Voici notre sélection.

1/ Miser sur le contenu numérique de tout genre et de tout format

Comme en 2015, le contenu restera toujours roi en 2016. Ce n’est plus un secret pour personne. C’est à travers un bon contenu que les marques peuvent créer un lien avec leurs communautés et les engager. Et ce contenu peut-être un jeu-vidéo, une chanson, un remix, un GIF, une application mobile, etc.

L’adage populaire dit qu’une image vaut mieux que 100 mots. C’est la même chose pour le contenu publicitaire visuel. Il permet de créer de l’engagement qui est facilement partageable. Mais pour cette année, et à part les photos, il faudra penser aux… micro-vidéos.

2/ Produire des vidéos de moins de 10 secondes 

Un nouveau réseau social commence à prendre de la notoriété en Tunisie. Il s’appelle Snapchat. Et on pari qu’il sera un succès dans les prochains mois bien qu’il ne soit pas connecté à Facebook comme c’est le cas pour Instagram. Mais pourquoi alors on pense que ce réseau social aura un avenir dans notre pays ? C’est à cause de sa particularité : les vidéos de quelques secondes ne restent en ligne que pendant 24h maximum et l’utilisateurs ne peuvent visualiser une image postée pour longtemps. Cette politique créé une addiction chez l’internaute qui fini par avoir les yeux rivés tous les temps sur son Smartphone (service indisponible sur l’ordinateur) pour voir les publications de ses amis avant leur disparition. 

Du côté Tunisien, l’utilisation de ce réseau reste très timide. Quoi que… on ne s’étonnera pas de le voir monter en flèche courant 2016 à cause des minis vidéo-selfie des filles tunisiennes. Paradoxalement, ces filles très conservatrices dans leur publications sur facebook, osent montrer sur SnapChat leur large décolleté, dansant dans une soirée privée et bien arrosée. Justement, car toutes ces publications sont éphémères au bout de 24h maximum. On s’attend, donc, à voir monter en flèche ce réseau social des vidéo-selfie en Tunisie chez les «m’as-tu-vu» et les voyeuristes de tout genre.

Snapchat

Or, l’explosion du format vidéo n’épargnera pas notre pays. D’ailleurs, dans un rapport publié par Cisco, d’ici 2019, la vidéo représentera 80% du trafic mondial d’Internet et près d’un million de minutes de vidéo seront partagées chaque seconde. Les formats courts de vidéos, comme ceux de Vine, Instagram ou Snapchat, sont intéréssents pour les marques car ils leur permettront de présenter un contenu exclusif à leurs communautés (coulisses d’un événement, fabrication du produit, les locaux de l’entreprises, etc.) et de faire une démonstration du produit et de ses avantages.

3/ Analyser les commentaires, les likes, les nombre de partages, la corrélation avec l’activité du SAV, etc

Après l’engagement, il ne faut pas oublier de collecter les données et de le traiter pour bien connaître cette communauté. Traitées et analysées, ces dernières amélioreront la prise de décision des marques quant à la stratégie marketing à suivre pour mieux satisfaire leur «consom’acteurs» (consommateurs qui produit l’information susceptible d’être partagée sur les réseaux sociaux).

4/ Convertir ses employés en portes-parole de la marque sur Internet

On peut dire que le terme «transformation digitale» était le mot d’ordre en 2015. On l’entendait presque dans toutes les conférences internationales du marketing digital. En d’autres termes, il faut que l’entreprise adopte l’esprit du numérique dans son quotidien. Et quoi de plus meilleur que d’inclure les employés dans cette transformation ? Ils pourront devenir les ambassadeurs de la firme. Ces employés 2.0 pourront ainsi représenter la firme sur des plateformes sociales professionnelles comme LinkedIn.

5/ Miser, en toute urgence, sur le mobile

Mais quid du mobile ? Faut-il inclure le mobile dans sa stratégie marketing en 2016 ? La réponse est évidente : Oui, absolument ! Le mobile est omniprésent avec les consom’acteurs et les accompagnes avant l’acte d’achat, pendant et après l’achat pour le partage d’expérience. Cette omniprésence donne la possibilité aux marques d’être en contact avec leurs consommateurs, n’importe où et à n’importe quel moment. On peut même influencer la décision d’achat des autres followers du consom’acteur.

Où trouver ces consom’acteurs en Tunisie ? Certes sur facebook. Mais il ne faut absolument pas oublier les réseaux sociaux en vogue et qui ne cessent de gagner du terrain comme Instagram et Snapchat. Ce dernier attire, par ailleurs, les jeunes adolescents et les «millennials» appelés aussi la “génération Z” (pour la segmentation marketing).

6/ Repérer les personnes influentes sur les réseaux sociaux et collaborer avec eux

Ces réseaux sociaux sont très utilisés par les bloggeuses de mode et de beauté qui ont beaucoup de visibilité auprès d’une cible féminine bien spécifique. Elles produisent beaucoup de contenu, sur différents canaux et interagissent sans cesse avec les gens, que ce soit en réel (pendant les rencontres et meetup) ou en virtuel avec leurs communautés.

Avec cette nouvelle niche qui ne cesse de s’agrandir, ces bloggeuses sont devenues les nouvelles «influenceuses» sur le Net. Mais il faut savoir qu’essayer de collaborer avec ces bloggeuses n’est pas bénéfique pour toutes les marques. Tout dépendra, en effet, de la cible de ces dernières. Et attention à ne pas collaborer avec une bloggeuses qui a été déjà approchée récemment par un concurrent. Car l’opération de communication, dans ce cas, aura un impact limité (question de crédibilité).

D’une façon générale, il faut que chaque marque repère les «influenceurs» qui pourront toucher leur clientèle cible : les jeunes mamans, les artistes, les photographes, les voyageurs, etc. Car chacun a son style et sa communauté.

Bahia Nar

Consultante en marketing et communication digitale

A lire également :

Tunisie: En 2015, les marques doivent se focaliser sur le contenu au lieu de la publicité classique

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Newsletter

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top