L'actuTHD

Tunisie : Les principales réalisations dans le secteur des TIC en 2012 (1)

Tunisie : Les principales réalisations dans le secteur des TIC en 2012 (1)

Le ministère des Technologies de l’Information et de la communication vient de publier son rapport d’activité pour l’année 2012. Sur une vingtaine de pages, il fait une présentation des projets développés pour le secteur durant l’année écoulée ainsi que les chantiers en cours.

Tunisie : Les principales réalisations dans le secteur des TIC en 2012 (1)Le ministère des Technologies de l’Information et de la communication vient de publier son rapport d’activité pour l’année 2012. Sur une vingtaine de pages, il fait une présentation des projets développés pour le secteur durant l’année écoulée ainsi que les chantiers en cours.

Le rapport commence par un chiffre fort positif par rapport à cette morosité ambiante. Le secteur des TIC en 2012 affiche un taux de développement de l’ordre de 14,6%. Sa part dans le PIB est de 7,6% (contre 10% en 2010). Le ministère s’attend tout de même à ce que ces chiffres s’améliorent dans le courant de l’année grâce à une série de mesures, dont notamment les modifications apportées au code des télécoms et qui ont été adoptées par l’ANC en avril 2013.

Durant l’été 2012, le ministère a fait un plan de restructuration du plan de numérotation, notamment les numéros dits de service à valeur ajoutée (hotline, répondeurs, etc.), pour n’occuper qu’une partie de la plage commençant par le chiffre 8. 

En juillet 2012, une réévaluation des ressources en fréquences hertziennes du pays a été effectuée. Une mise à jour tarifaire de l’allocution des fréquences ainsi que des pénalités de retard dans le paiement a été opérée. Cette mise à jour permettra à l’Etat de gagner 20 millions de dinars de plus par an.

Les Taxiphones deviennent des boutiques d’opérateurs

En septembre 2012, et suite à un décret paru dans le journal officiel de la république tunisienne (jort), tous les fournisseurs d’accès Internet et tous les opérateurs télécoms ont désormais le droit de commercialiser de la VoIP, sans aucun autorisation au préalable.

Ce système «d’autorisation», a été également supprimé, en octobre 2012, pour l’ouverture des centres publics de téléphone (Taxiphone), les centres publics d’Internet (Publinet) ainsi que les centres d’appels destinés aux numéros locaux. L’autorisation a été remplacée par un cahier des charges.

Depuis l’entrée agressive du mobile en Tunisie, les revenus des Taxiphones se sont réduits comme une peau de chagrin. Des centaines d’entre eux ont déjà mis la clef sous la porte. Il n’en reste maintenant que 500. Et pour sauver leurs propriétaires de la faillite, le ministère des TIC leur a donné le droit de devenir des points de vente opérateur. Grâce au système de franchise, beaucoup de Taxiphones ont d’ores et déjà muté en boutique Orange et Tunisie Telecom dans plusieurs villes tunisiennes.

Tous azimuts sur l’ADSL et la fibre optique

Avec les limites de la 3G, et pour propulser l’investissement dans les régions intérieures du pays, le ministère a incité l’opérateur historique Tunisie Telecom à installer de nouveaux centraux téléphoniques. En 2012, 35 régions ont été ainsi raccordées à l’ADSL et ce, grâce à la mise en place de 17 centraux répartis entre les gouvernorats de Medenine, Sidi Bouzid, Kasserine, Jendouba, Kef, Gafsa, Kairouan et Bizerte.

Avec la nouvelle version du code des télécoms, les établissements publics -qui ont un excédent de capacité de fibre optique dans ces régions- peuvent louer leur infrastructure aux opérateurs. La transmission des données sera ainsi renforcée avec possibilité de lancement de nouveaux débits dans ces régions. 

Et pour les zones urbaines ou semi-urbaines, c’est plutôt une autre technologie qui sera désormais privilégiée : la fibre optique. Le nouveau cahier des charges promulgué par le ministère de l’Equipement et de l’Habitat, intègre désormais une clause préparée par le ministère des TIC. Cette dernière exige des promoteurs l’installation de la fibre optique dans les nouveaux immeubles en construction ainsi que les habitations collectives.

Administration fibrée et TNT dans les régions

En 2012, le ministère des TIC a commencé une étude sur le terrain de quelque 1200 centres administratifs locaux, régionaux et centraux rattachés aux différents ministères. Cette étude permettra à Tunisie Telecom d’interconnecter ces centres en IPMPLS avec des solutions VoIP et visioconférence.

En vue de respecter le calendrier que s’est fixé la Tunisie dans l’extinction des émetteurs de la télé analogique avant fin de 2014, le ministère a investi, via l’Office National de Télédiffusion (TNT) dans l’achat de nouveaux équipements pour la télé numérique terrestre à haute définition. Ces équipements ont été réservés pour les stations de diffusions de l’ONT à l’intérieur de la république. Ceci a permis d’étendre la couverture à 95% de la population. Le ministère annonce également que les fréquences réservées à la télé analogique seront très prochainement exploitées pour la 4G et le Wimax. A suivre.

Welid Naffati

A lire également :

Après un débat houleux sur l’ATI, la Constituante adopte le nouveau code des télécoms

Tunisie : Les immeubles en construction seront désormais obligés d’installer la fibre optique

Tunisie : Les administrations seront reliées en fibre optique avec des solutions VoIP et visioconférence

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Newsletter

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top