L'actuTHD

Le syndicat du CNI lance un appel à Youssef Chahed pour rattacher le centre à la Kasbah

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.


Le Centre National de l’Informatique (CNI) est l’organe technique qui gère beaucoup d’applications de l’Etat tunisien ainsi que plusieurs données critiques de ses fonctionnaires. Ce CNI a également était une des pierres angulaires des deux dernières élections dans le traitement des données de certaines données, comme la base de donnée des Carte d’Identité Nationale. Cet organise qui est actuellement rattaché au ministère des TIC et de l’Economie numérique, a été, jadis sous Ben Ali, une simple unité sous la tutelle du premier ministère. Depuis sa mise en place en tant qu’unité indépendante sous le ministère des TIC de l’époque (toujours sous Ben Ali), beaucoup de ses agents ont continué à manifester leur désaccord contre ce qu’ils considèrent comme une sorte de «dégradation» sous un ministère «peu important».

Avec l’approche des élections municipales (prévues pour la fin de cette année), le syndicat des agents du CNI vient de sortir publiquement pour relancer sa demande pressante de réintégrer le CNI directement sous la houlette du président du gouvernement (qui siège à la Kasbah, Tunis). Parmi les motifs évoqués : la neutralité du traitement des données, loin des querelles politiques. Voici donc le texte de leur communiqué de presse qu’ils ont envoyé à plusieurs médias.

«Nous les Agents du Centre National de l’Informatique (CNI), demandons le retour du Centre à la Présidence de la Gouvernement, en urgence, comme ce fut le cas depuis sa création. Cette urgence vient dans le cadre de la protection des données personnelles afin d’assurer la confidentialité des informations et de garantir la neutralité de la fonction publique, dans l’intérêt du pays et du citoyen.  Le CNI doit être épargné des querelles politiques, en raison de la nature critique des informations qu’il traite. 

Le CNI offre une corrélation de stocker des données multidisciplinaires dans le but de prendre les décisions stratégiques générales, ce qui nécessite son rattachement direct au Présidence du Gouvernement, comme il l’était depuis sa création jusqu’à 2001. Il est important à noter que la nature des tâches et des activités, confiées au Centre dans le secteur des technologies de l’information et de la communication, est horizontal qui concerne, en premier lieu, la Présidence du Gouvernement, les intérêts de tous les ministères, départements et institutions nationales à travers le développement, le déploiement et l’hébergement des tous les systèmes nationaux. Il convient également de noter que le CNI a assuré les élections de 2011 et de 2014, ainsi il assurera les élections municipales 2017.

Nous notons que la liaison direct avec la Présidence du Gouvernement, permettra au CNI de développer de nouvelles applications au profit du gouvernement et à la fonction publique, afin d’assurer la bonne gouvernance et le développement des services administratifs».

Vous pouvez relire notre série d’article à propos de la CNI en cliquant sur le titre correspondant :

Tunisie : Mais à quoi sert le Centre National de l’Informatique ? (Partie 1)

Pourquoi nous dit-on toujours «y’a pas de réseau» dans les administrations tunisiennes?

L’Etat tunisien charge ooredoo et Tunisie Telecom de la mise en place du RNIA2

Notons qu’il y a eu également des appels pour que le CNI soit, non seulement rattaché à la Présidence du gouvernement, mais également réformé de telle sorte à ce que tous les centraux informatiques des autres ministères lui soient rattachés pour former le DSI de l’Etat.

Walid Naffati

Facebook Comments
Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus Populaires

To Top