L'actuTHD

Tunisie : Une montée en flèche de la consommation Internet en 2016


Nous continuons, dans cette troisième partie, l’analyse le rapport annuel de l’Instance Nationale des Télécommunications relatif à l’année 2016. Après avoir étudié les données relatives à la quantification des utilisateurs et le trafic mobile, nous traiterons, dans ce qui suit, l’analyse des données du trafic du reste des produits, c’est-à-dire la voix fixe, la messagerie et la Data.

Nous remarquons qu’en 2016, la tendance en baisse de la voix fixe national continue de baisser. Une tendance qui continue depuis 2012, en dépit de l’entrée en marché et de la maturité des 2 opérateurs, Ooredoo et Orange Tunisie en ce domaine. En effet, nous avons constaté une baisse de 18.5 %, passant de 1131.3 millions de minutes à 921.5 millions de minutes. La baisse du trafic de l’opérateur historique Tunisie Télécom, qui s’accapare de plus de 87% du marché, en est la principale raison. Cette baisse est expliquée notamment par le fait que les 2 tiers du trafic est un trafic fixe vers mobile, beaucoup moins avantageux sur fixe que sur mobile. L’utilisation du fixe est presque devenue exclusive dans le domaine professionnel, de moins en moins de particuliers utilisent la téléphonie fixe pour réaliser leurs appels.

La baisse dans le trafic national s’est accompagnée d’une baisse dans le trafic international également. Et si le trafic sortant a résisté, ne baissant que de 1.6% grâce notamment à la belle montée d’Orange Tunisie (De 9.3 millions de minutes en 2015 à 15.9 millions de minutes en 2016, soit une hausse de 60.4%), le trafic entrant a réalisé une chute drastique de 34.4%. Cette chute a été causée surtout par la baisse conséquente du trafic de TT, qui a chuté de 44.1 millions de minutes en 2015, à seulement 27.8 millions de minutes. En dépit donc des offres multiples présentes en Europe notamment, le trafic fixe international n’a pas pu résisté à une chute qui semblait inévitable depuis quelques années.

Passons maintenant au trafic SMS. Et après une baisse sensible constaté durant la période 2013 – 2015, le trafic national a enregistré une importante augmentation de 465 millions, atteignant les 3 milliards 31 millions de SMS au cours de 2016. Ceci est dû surtout à l’augmentation du trafic off-net, qui, comme pour le trafic voix, a bénéficié des différentes offres et bonus éliminant les différences de coût entre les opérateurs. D’autre part, Ooredoo conserve encore le leadership du marché, et s’offre même une petite augmentation de son chiffre, après 3 années de baisses consécutives :

En revanche, le bilan du trafic international est mitigé. Et si le trafic entrant a enregistré une hausse de 11.7%, atteignant les 48.8 millions de SMS en 2016, le trafic sortant a lui enregistré une baisse conséquente de 26.9%, avec seulement 36.1 millions d’unités. On est bien loin du chiffre de 85.8 millions de SMS réalisé en 2012.

Nous clôturons cet article par une analyse du trafic Data. Et cette année, pour la Data mobile, nous avons enregistré, pour la première fois, un trafic offre mobile plus important que le trafic clé. En effet, la consommation globale a atteint près de 146 PentaOctet en 2016, soit une évolution de 33.6%. 85 Po ont été consommés via des offres Data mobile, contre 61 Po via des offres sur clé. Ces dernières ont enregistré, d’autre part, leur première baisse depuis 2013. Ceci est dû surtout à un revirement stratégique des opérateurs, qui misent dorénavant à plein régime sur les offres Data mobile, nous citons, à titre d’exemple, Ooredoo, qui a été très active sur les offres mobiles proposés. Un autre constat intéressant est la consommation moyenne mensuelle par abonnement. En effet, un abonné à une offre clé consomme en moyenne 5.5 Go, alors qu’un abonné mobile consomme 1.2 Go. Il s’agit, pour les abonnés mobiles, une grande augmentation, compte tenu que cette moyenne n’était que de 0.2 Go en 2013 :

Par opérateur, les chiffres sont aussi mitigés. Et si, dans le mobile, tous ont augmenté sensiblement leurs consommations moyennes (Surtout Lycamobile, dont le chiffre a bondi de 0.1 à 1.5 Go), c’est en clé que les chiffres sont plus diverses. Des baisses des consommations ont été constatées chez les utilisateurs des clés Ooredoo et Orange (Respectivement 3.3 Go et 2 Go), contre une augmentation très significative de 50% chez Tunisie Télécom (15.4 Go en 2016 contre 10.2 Go en 2015). Cette augmentation est expliquée par le fait qu’une très grande partie des abonnements de 3G/4G de l’opérateur historique sont souscrits à des offres postpayées de 25 Go.

D’autre, du côté du parc Data fixe, les chiffres en global sont assez fixes. Une stabilité a été constatée sur le trafic Data ADSL, de l’ordre de 242 Po. Et la palme en matière de consommation mensuelle moyenne a été décernée à Ooredoo, dont chaque abonné consomme en moyenne 76.8 Go, et Globalnet avec 68.8 Go. En revanche, Topnet peine dans ce classement, avec une moyenne de consommation égale à 31 Go, soit une baisse de 13.3% par rapport à 2015.

Enfin, le trafic box continue sa montée, et ce pour tous les opérateurs. Avec 16 Po consommées en 2016, l’augmentation a été de l’ordre de 68%. Ceci est dû notamment aux bonnes performances réalisées par les 3 opérateurs, dont Tunisie Télécom, qui a pu se redresser après sa baisse en 2015 , réalisant une augmentation de 57% en 2016.

Si le trafic voix, que ce soit sur le national ou international affiche une certaine fragilité, en revanche, le trafic Data continue sa montée en flèche. Sans pour autant dépasser le fixe, le mobile continue d’évoluer encore, grâce notamment à la 4G, aux offres box et à l’amélioration de la qualité de service et de l’infrastructure. Ce point sera traité dans le prochain et dernier article relatif à l’analyse du rapport annuel de l’Instance National des Télécommunications.

Seif Eddine Akkari

A lire également :

Tunisie : Les numéros Lycamobile sont les plus contactés depuis l’étranger

En 2016, Près de 7 millions de Tunisiens se sont connectés à Internet

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit SARL
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Rédactrice en Chef : Zeyneb Dridi

Newsletter :

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top